la chirurgie du dos

Lumbago, sciatique, hernie discale…, autant de pathologies de la colonne vertébrale (encore appelée rachis) qui deviennent un calvaire pour ceux qui en souffrent. Souvent présentée comme une solution de dernier recours, la chirurgie du rachis permet aujourd’hui, par le biais de nouvelles technologies, de soulager ce mal du siècle

Se faire opérer du dos entraîne souvent la crainte d’être immobilisé plusieurs semaines. Mais c’est de moins en moins le cas. Quelques petits trous bien orientés, c’est le nouveau visage de la chirurgie du rachis.

*A qui réserver la chirurgie ?

mal_dos_exercices Huit Français sur 10 connaissent (ou connaîtront) des douleurs dans la région lombaire. Pour 10 % des patients, la douleur devient chronique et très invalidante. Quand les médicaments anti-inflammatoires deviennent insuffisants, la chirurgie s'impose et traite certains cas de hernie discale ou de pathologie sévère du disque intervertébral.

L'opération consiste à ôter totalité ou partie du disque abîmé, ou bien à pratiquer une fusion entre deux lombaires (arthrodèse). Mais cette dernière ne présente pas 100 % de résultats positifs et, comme toutes les interventions chirurgicales, comporte des risques

*La chirurgie de la colonne vertébrale:

Un vrai casse-tête, la chirurgie de la colonne vertébrale. D’un côté, il faut ouvrir large pour bien voir la zone à opérer. De l’autre, les vertèbres sont enchâssées dans un réseau de vaisseaux, nerfs et muscles qu’une grande incision risque d’abîmer. Le développement de l’imagerie pendant l’opération (radio ou scanner réalisés au bloc) permet désormais au chirurgien de réaliser ces interventions avec une très grande sécurité. Les avan­tages sont nombreux : opération possible de patients âgés et fragiles, moins de temps passé à l’hôpital, douleurs modérées.

Vous pourriez également être intéressé par ces