Violences conjugales : « Elle m'énerve parce qu'elle crie quand je la frappe »

Aix-en-Provence: un homme, de 36 ans, a été jugé par le tribunal correctionnel la raison : violences conjugales.

3 ans durant, que ce trentenaire tabasse régulièrement sa femme. Les 24 et 25 juin dernier, il l'a battu à trois reprises. Soi-disant pour la corriger.

Pour un rien, un truc banal, il frappe sa femme, comme s'il avait tous les droits. La première fois, c'était parce que le repas n'était pas prêt. La deuxième, parce que le collègue de travail de son épouse lui avait envoyé un texto en finissant par "bisous", puis la dernière parce qu'elle avait préparé de la viande pour le repas alors qu'il n'en voulait pas.

Sa femme supportait toute cette violence sans rechigner. Fatiguée de vivre un tel calvaire durant tout ce temps, la victime, qui s'est vu prescrire 3 jours d'ITT, a trouvé le courage de porter plainte quelques jours plus tard contre son mari. Le mis en cause a été interpellé et a expliqué aux policiers durant sa détention : "Elle m'énerve parce qu'elle crie quand je la frappe. Elle fait ça pour que les voisins l'entendent".
Non mais il est sérieux dans ses délires ?
Le prévenu, jusqu'alors inconnu des services de police, a été condamné à six mois de prison avec sursis. D'ailleurs, trop peu pour certains.

Vous pourriez également être intéressé par ces